Frédéric LAGARDE

Piano | CMA de Paris 19


Photo

Premier prix du CNSM de Paris, et lauréat de 10 concours internationaux, Frédéric Lagarde est cité dans « Le Point » parmi les pianistes français les plus en vue de sa génération.

Musicien éclectique, il aborde les répertoires de tous horizons avec une soif de découverte particulière. C'est ainsi qu'outre les compositeurs les plus attendus, il met en lumière des auteurs méconnus tout autant que les créateurs de son temps, dont il est régulièrement dédicataire.

Entre 1987 et 89, Olivier Messiaen le sollicite pour interpréter ses œuvres lors de plusieurs tournées (à Londres, à Paris, et au festival d'Avignon).

Aujourd'hui, plus de trente pays ont accueilli Frédéric Lagarde: Théâtre des Champs-Elysées à Paris, Folle Journée de Nantes, Festival Pablo Casals à Prades, New York (Carnegie Hall), Prague (Salle Dvorak, Rudolfinum), Wien (Musikverein), Bucarest (Philharmonie), Lisbonne (Théâtre National), Londres (Queen Elisabeth Hall), Istanbul, Rio, Tokyo, Osaka, Pékin, Shanghaï…

Fervent chambriste, il a pour partenaires Jean-Guihen Queyras, Juliette Hurel, Laurent Naouri, Michel Lethiec, Philippe Berrod, Marina Chiche…, et évolue au sein de l'Ensemble Calliopée dont il est co-fondateur.

Il est soliste de nombreuses formations, dont les orchestres symphoniques de Lisbonne, Porto, National d'Ukraine, T. U. de Vienne, « Classica » de Moscou, Garde Républicaine, Bayonne-Côte Basque…

Sa discographie (Naxos, Mirare, Alpha…), comprenant des enregistrements consacrés à Dvorak, Martinù, Beethoven, Strauss, Durosoir… reçoit plusieurs « Choc » du Monde de la Musique et « Diapason d'or ». Début 2015 paraît pour le label Naxos son enregistrement du 1er concerto de Wissmer avec l'Orchestre Philharmonique National d'Ukraine.

Frédéric Lagarde enseigne à la Ville de Paris, et lors de master-classes en France, en République Tchèque, au Canada (Banff Center of the arts), au Brésil (université de Sao Paulo), en Malaisie…

Il est directeur artistique de plusieurs festivals, parmi lesquels « Classicaval » à Val d'Isère, « Musiques Ad Lib » à Carantec et en pays de Morlaix, et « les Harmonies », dans le Morbihan.